choisir-hyrdolats

Cette préparation très ancienne regorge de bienfaits pour la peau, il suffit de choisir le sien (tableau comparatif à télécharger plus bas) !

L’hydrolat, qu’est-ce que c’est ?

C’est lors de la fabrication d’une huile essentielle par distillation que l’on obtient un hydrolat. C’est en quelques sortes le « petit frère » de l’huile essentielle. Les composés aromatiques, distillés pour confectionner l’huile essentielle, se mêlent à la vapeur d’eau et le mélange est récupéré dans un décanteur. En somme, l’hydrolat est le « prestigieux résidu » de l’huile essentielle, mais est beaucoup moins concentré (il peut donc être utilisé sans contre-indication). Logique imparable : il existe donc autant d’hydrolats que d’huiles essentielles. Notez que si l’hydrolat est fait à partir de fleurs, il est aussi appelé par les plus anciens « eau florale ».

Quel hydrolat choisir ?

Comme vu, il en existe autant que d’huiles essentielles. Chacun dispose de bénéfices différents pour la peau : rose pour un effet anti-âge, lavande pour un effet cicatrisant sur les petites imperfections ou encore à la camomille pour un effet apaisant. Nous vous laissons voir lequel vous correspond dans ce tableau.


Télécharger le PDF du tableau comparatif des hydrolats ICI

tableau-hydrolat-peau-lotus

Sélection :

Dans le tableau vous constatez que certains reviennent souvent : rose (Damas ou Mai), bleuet, fleurs d’oranger, mélisse de Provence, camomille ou ylang-ylang, ce sont un peu les « must-have » de l’hydrolathérapie !

Quelle utilisation ?

Utilisé en tonique ou à la place de l’eau du robinet le matin par exemple, il va tonifier le visage et décongestionner les yeux si vous le conservez au frais. De plus, il évitera à votre peau de lui infliger une eau calcaire qui assèche. Enfin, il est reconnu que l’application d’un hydrolat avant sa crème permet de rendre cette dernière plus efficace. Bref, on n’a plus de raison de l’ignorer !

Conservation

L’hydrolat nécessite une conservation spécifique pour garder tous ses bénéfices. S’agissant d’une solution aqueuse, elle est exposée à la contamination par certaines bactéries. L’idéal ? Garder vos flacons au réfrigérateur. A l’abri de la chaleur et de la lumière ils pourront durer un an, selon la qualité choisie.

Où en trouver ?

Les parapharmacies, les magasins bio, certaines grandes surfaces, les sites internet d’aromathérapie etc. Le prix varie selon l’origine et la composition de 5 à 15 euros les 200 ml.

Écrit par Lotus & Bouche Cousue