jeune-intermittent-04

Le jeûne intermittent : il s’agit d’espacer des repas légers de minimum 16 heures, nuit comprise, afin de purifier l’organisme tout en maintenant sa masse musculaire. Nombre d’autres bénéfices sont attribués au jeûne intermittent, on vous dit tout….

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Aussi appelé fasting, le jeûne intermittent est une période d’abstinence alimentaire de plusieurs heures, nuit comprise, de tout ce qui est calorique que ce soit aliments ou boissons. En revanche, il est recommandé de consommer de l’eau, du café ou du thé sans sucre ni lait jusqu’à 3 litres. La fréquence idéale est d’un jeûne par semaine : par exemple commencer le lundi soir et terminer le mardi soir. L’idée sera de consommer 2 repas légers sur cette plage horaire.

Mais d’où vient cette idée farfelue ? Et bien la question inverse devrait plutôt se poser : pourquoi mangeons-nous à des heures régulières et 3 à 5 fois par jour ?

Retour en arrière : nos ancêtres les chasseurs-cueilleurs vivaient des périodes de jeûnes sans connaître de famine. Tout simplement car les périodes creuses correspondaient au temps de trouver la nourriture. Comme les animaux sauvages en somme, on mange quand on a faim et pas selon une éducation ou des idées incrustées dans nos cerveaux par les industriels pour nous faire consommer.

jeune-intermittent-02

D’autre part, initialement notre organisme est fait pour supporter une alimentation offerte par Dame Nature, donc non transformée. Mais l’évolution et l’industrialisation étant passées par là, nous avons obligé notre corps à digérer toutes sortes d’ingrédients (E125, huile de palme, graisses hydrogénées et autres), qui ne sont pas faits pour lui originellement. Le jeûne permet donc de nettoyer un peu tout ce chantier.

Le jeûne intermittent : les méthodes

Il ne s’agit pas d’arrêter de s’alimenter le plus possible et de manger une soupe. Non, il y a des règles précises :

  • Le jeûne 16/8, signifie que l’on jeûne 16 heures, nuit de sommeil comprise ce qui facilite la chose,  et que l’on s’alimente avec un écart de 8 heures. Par exemple, le dernier repas de la journée est pris et fini à 21h, il suffit de ne plus rien manger jusqu’au lendemain 13h pour le déjeuner. Ainsi, l’organisme connaît une pause effective de 16 heures, sans qu’il sente trop le manque.
  • Le jeûne 17/7 a le même principe, sauf qu’il faut jeûner durant 17 heures, soit par exemple un diner terminé à 20h et ne plus rien ingurgiter avant le lendemain 13h.
  • Le jeûne 18/6, implique que le dernier repas s’achève vers 19h et autorise ainsi à manger à nouveau le lendemain 13h.
  • Le jeûne 5/2, connu outre Manche il est un peu différent car ne compte pas en heures mais en jours et consiste à manger 5 jours et jeûner 2 jours.

jeune-intermittent-03

Quel intérêt ?

  • Une masse musculaire préservée : beaucoup de régimes préconisent de consommer des légumes à volonté, mais sans apport de protéines suffisant, la première chose que vous perdrez ne seront pas les graisses mais le muscle ! Le jeûne intermittent permettrait de brûler les graisses tout en préservant le muscle grâce à la libération plus massive d’hormones de croissance, véritable brûle-graisse.
  • La régulation de la faim et de l’appétit.
  • La purification de l’organisme : le foie est désencombré, le transit amélioré et l’intestin assaini.
  • La lutte contre la tension artérielle : le cholestérol, les triglycérides et radicaux libres chutent.
  • Le ralentissement du processus de vieillissement.
  • Le rétablissement de l’équilibre hormonal.
  • La Clarification des idées : le fait de ne plus mettre toute son énergie dans des digestions compliquées permet une meilleure circulation sanguine, et d’avoir l’esprit claire.

Les règles pour que cela fonctionne :

  • Les repas consommés doivent avoir un apport calorique inférieur à ceux que vous mangez habituellement. L’objectif étant de désencombrer l’organisme.
  • Le jeûne intermittent permet de déloger les graisses uniquement s’il est hypo-calorique. Il faut adapter vos menus : qu’ils soient riches en nutriments mais pas en calories vides.
  • Une fois le rythme acquis, pratiquez une activité physique pour optimiser les résultats. Voici nos programmes gratuits ici.
  • Pensez à bien boire eau, thé et café (limité) sans aucun ajout.
  • Inutile de faire de l’excès de zèle : faites bien vos 16/8, inutile de pousser jusqu’ 20 heures !
  • Soyez patient ! Comme pour tout il faut habituer le corps à cette nouvelle routine !

jeune-intermittent-01

Idées d’une journée de jeûne intermittent

Réveil :

  1. le jus d’un demi-citron frais dans un grand verre d’eau. Il est possible d’y ajouter un cuillère à café d’huile de coco bio
  2. Un thé vert

Déjeuner :

  1. 2 œufs durs, un bol de fruits rouges (mures, myrtilles et framboises) ou
  2. 2 tranches de jambon découennées, 2 abricots frais

Le dîner :

  1. 1 escalope de blanc de dinde, une portion de brocoli vapeur ou
  2. 2 tranches de saumon fumé, 1/2 tasse de riz complet

Le jeûne et le sport

Si vous pratiquez une activité physique régulière, il est recommandé de pratiquer le jeûne 16/8 et de caler le principal repas après l’entrainement. En effet, l’activité produit un anabolisme certain. D’autre part, selon le protocole Leangains, si la séance se déroule le matin à jeun, après une abstinence depuis la veille au soir, il suffira de consommer des acides aminés (BCAA) avant et après si le repas n’est pas immédiat. De cette manière, la construction musculaire est optimisée.

Mise en garde

Il est évident que cette approche ne peut rassembler tout le monde, il s’agit donc de suivre vos convictions, celles qui vous font vous sentir bien, aucune vérité absolue, juste une philosophie.

Le jeûne intermittent n’a pas pour vocation d’essuyer les cuites du week-end, il s’agit d’un mode d’alimentation à part entière. Les repas pris lors de jeûnes doivent être équilibrés et riches en nutriments. Il ne faut jamais jeûner 24h plus d’une fois par semaine.

Encore une fois, certains privilégient les repas à heures fixes car leur corps en a besoin. Il s’agit donc de faire selon vos besoins et vos croyances. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin avant de débuter.

Partager cet article :
Écrit par Lotus & Bouche Cousue