carnet-de-voyage-amsterdam-couverture

Carnet de voyage : Amsterdam. Trois jours au plat pays pour apprécier sa culture, ses paysages et sa vie nocturne débridée. Amsterdam c’est une artiste bohème le jour et une noctambule euphorique la nuit. Nous avons également fait une halte à Marken, charmant village de pécheurs non loin de la ville.

Notes : Le voyage a eu lieu au début du mois d’octobre. Températures agréables et soleil étaient au rendez-vous, sauf un jour qui a connu quelques heures de grisaille.

Généralités

Avant de détailler les endroits à voir absolument, voici les incontournables de la ville :

La Hollande

Amsterdam est une ville située en Hollan… euh… aux Pays-Bas ?! Déjà on nous parle un coup de Pays-Bas, un coup de la Hollande, c’est à en perdre son latin ! La dénomination officielle est le Royaume des Pays-Bas, composé de 12 provinces. La Hollande, quant à elle, est un groupement de 2 provinces (Hollande du Sud et Hollande du Nord). Le rayonnement des provinces de Hollande est tel que souvent l’amalgame est fait. Cependant, la ville est bien située dans la province de Hollande, donc Amsterdam est située dans la province de Hollande aux Pays-Bas !

Maisons penchées

Pour les adeptes de la symétrie parfaite, les photos souvenirs seront un vrai casse tête ! Impossible de ne pas composer avec la perspective puisqu’Amsterdam possède beaucoup de maisons penchées. Cette inclinaison permettait de s’abriter des pluies mais aussi, de faciliter le déplacement des objets lourds, qui ne passaient pas par les escaliers trop étroits. Des crochets sont souvent visibles en haut des ces maisons inclinées afin d’accrocher les marchandises volumineuses. Une fois attachées, ces marchandises étaient montées sans risquer de se heurter à la façade de la maison puisque cette dernière était penchée.

carnet-de-voyage-amsterdam-09

Le vélo

Exit les voitures ! Ici les vélos sont peut-être même plus utilisés que les jambes ! il en arrive de partout, de manière incessante, bref vous ne manquerez pas de vous faire renverser une bonne dizaine de fois par jour, donc soyez vigilant.

carnet-de-voyage-amsterdam-03

Amsterdam

Entre son glacier spécialisé en saveur cannabis, son bar anti-gueule de bois au pied d’une église, ses vitrines animées et sa « condomerie », Amsterdam est sulfureuse la nuit, mais pas que. Poétique, bohème et artistique le jour, elle se pare d’un visage complètement différent. Amsterdam la volage, Amsterdam la volteface….

Nous avons loué un appartement charmant via Airbnb dans le centre historique de la ville, avec vue sur canal, à 10 minutes à pied de la gare et à la limite du quartier rouge, c’est-à-dire qu’à 100 mètres plus loin les lumières rouges et le bruit raisonnaient, mais nous n’entendions rien ! Bref, localisation au top !

Comme le séjour était relativement bref, nous avons opté pour le bus à arrêts multiples le premier jour, afin d’avoir un aperçu des points stratégiques de la ville et ses alentours et ainsi sélectionner rapidement les lieux que nous souhaitions approfondir. Nous laisserons le reste du temps pour nous perdre et flâner. Le ticket 24 h coûte 19 € et vous avez tous les détails ici.

carnet-de-voyage-amsterdam-02

Les canaux

C’est probablement la plus belle activité à faire ici : flâner entre ruelles et ponts. Amsterdam dispose d’une topologie particulière puisque c’est une ville en arc de cercle entrecoupée de multiples canaux à traverser. La première des choses est donc de se familiariser avec cet aménagement particulier en allant d’une rue à l’autre en empruntant les ponts. L’idéal est de commencer depuis le centre historique : le Dam, la place principale de la ville.

carnet-de-voyage-amsterdam-06

carnet-de-voyage-amsterdam-07

La maison d’Anne Frank

C’est un incontournable de la ville, malheureusement notre séjour a eu lieu durant la fête juive de Souccot, aussi la maison était fermée à la visite.

carnet-de-voyage-amsterdam-01

Le quartier des musées

C’est dans ce quartier fleuri et vert grâce à son grand parc public, que se concentrent les 3 plus importants musées d’Art d’Amsterdam, à savoir  le Rijksmuseum, le Stedelijk Museum et le musée Van Gogh. Ce dernier est à faire ! Il est immense et très exhaustif. Nous y comprenons l’artiste et suivons son évolution. Attention en revanche de ne pas y aller trop tardivement car il nécessite un peu de temps et ferme à 18h (sauf nocturne jusqu’à 22h le vendredi). L’entrée est à 15 €. Pour se rendre dans ce quartier, il vous suffit de prendre les trams 2, 5, 3 ou 12 ou le bus ligne 170.

carnet-de-voyage-amsterdam-08

Baba coffee shop

N’étant qu’entre nanas, ne ne voulions pas tester un coffee shop trop « glauque ». Un hollandais nous a donc conseillé le Baba, dans le quartier gay. L’endroit est hétéroclite (!!!) en effet, des hommes, des femmes, de tous les âges, on ne se sent pas mal à l’aise, loin de là, l’ambiance est similaire à celle d’un bistro. L’ambiance est détendue et nous a permise d’apprécier ce petit moment. Site internet ici.

carnet-de-voyage-amsterdam-05

Marken

Il serait dommage de faire un saut aux Pays-Bas sans en apprécier son paysage entièrement horizontal et ses campagnes vertes et ordonnées. Plusieurs agences proposaient des excursions dans différents villages hollandais, au départ d’Amsterdam. Nous avons d’abord opté pour le typique village de pêcheurs : Marken. Les agences proposent en moyenne la visite à 40€. Nous nous y sommes rendues par nos propres moyens un dimanche, plus économique, il ne vous en coûtera qu’un ticket de bus soit environ 5€, et c’est très simple depuis Amsterdam : Prendre le bus 315 à la gare centrale. Comptez environ 35 minutes de transport. Le trajet permettra d’admirer toute cette verdure périphérique à la ville et les maisons typées scandinaves. Le bus vous déposera au pied du village. Pour notre part nous étions seules. Aucune cohue touristique, ni même locale. Ce village est l’un des meilleurs souvenirs de notre séjour à Amsterdam. Quel havre de paix, quel dépaysement de voir ses maison en bois, fleuries et décorées avec goût jusque dans les moindres détails… Et le port quel délice d’y déjeuner paisiblement un plat à base de poisson frais. Continuez votre promenade en empruntant le sentier qui débute au fond du port, vous longerez la mer du sud pour admirer une herbe vert fluo, assiégée par divers animaux !

carnet-de-voyage-marken-04

carnet-de-voyage-marken-02

carnet-de-voyage-marken-01

carnet-de-voyage-marken-05

carnet-de-voyage-marken-03

carnet-de-voyage-amsterdam-10

Volendam

Depuis l’ile de Marken, nous avons pris le bateau pour rejoindre Volendam pour un ticket à environ 9€. La traversée est rapide. Pour apprécier cette île, il faudrait peut-être commencer par celle-ci. En effet, après le calme et l’aspect typique de Marken, Volendam nous a semblé bien fade et simplement touristique. Déjà, l’île est plus grande, ce qui enlève peut-être un certain charme. Ensuite, il n’y a pas grand chose à voir de plus, les habitations n’y sont pas plus jolies. En revanche elle est beaucoup plus dynamique : orchestre sur le port, magasins et marée de monde. Il est agréable de savourer un chocolat chaud sur l’avenue qui longe le port.

carnet-de-voyage-volendam-01

carnet-de-voyage-volendam-03

carnet-de-voyage-volendam-02

Bon à savoir

  • L’héritage protestant fait qu‘il n’y a pas de volets, même dans les salles de bain, et dans le cas de l’appartement que nous avons loué en plein centre ville, pas de double vitrage. Donc pour dormir prévoyez un masque pour les yeux et des Boules Quies !
  • Il est absolument interdit de prendre les vitrines en photo, sous peine de vous attirer les foudres des vigiles bien cachés mais aux aguets !
  • Méfiez-vous lorsque vous papotez entre vous, beaucoup de hollandais comprennent et parlent parfaitement le français !
Partager cet article :
Écrit par Lotus & Bouche Cousue